Archive for the ‘Partie 3’ Category

REGRETS

Retournerai-je jamais là-bas, sur les hauts plateaux mois ? C’est si loin… Je vois une immense étendue d’eau, que les vagues creusent et soulèvent… Des bateaux qui grandissent, saluent à coups de sirène, et s’en vont… Des côtes entrevues… Des esclaves heureuses… Le charme inoubliable des soirs à bord… Puis Saigon et son débarcadère couleur […]

CHEZ LES MOIS 18

Toutes ces réflexions sont encore mêlées les unes aux autres que les branches s’agitent à deux cents mètres, et que l’éléphant poursuivi paraît. Il file, trompe levée… Il va couper la clairière, en diagonale, et, une fois encore, il pousse son cri d’alarme. Tout de suite, un autre sort du bois. Bien plus grand, celui-ci […]

CHEZ LES MOIS 17

Tant que dure la chasse, le village tout entier doit rester chaste, même les filles libres qui n’ont pas échangé le bracelet. H’Bleuye, l’an dernier, a dû faire le sacrifice de deux buffles quand elle a porté les fruits de sa faute, plu­sieurs lunes après le retour des chasseurs. Il fallait apaiser les génies… La […]

CHEZ LES MOIS 16

De toute la cérémonie c’est ce qui amuse le plus les Mois et quand le vieux pakam est obligé de retirer la jarre à I Oué, Queue de travers, qui boirait tout si on le laissait faire, ils poussent des cris affreux et acclament le chasseur de tête qui ramène son gros ivrogne à l’enclos, […]

CHEZ LES MOIS 15

On vient d’allumer des chandelles. Des branchages ornent la maison. Voici des bols de sang, des jarres d’alcool. Cela finit par ressembler à un autel des primitifs et à l’estrade d’une ménagerie. Énervé, suant, bousculant les uns et les autres, je grimpe et redescends, je monte pour suivre les préparatifs, je dérange les officiants qui […]

CHEZ LES MOIS 14

Ailleurs, voici les musiciens que j’entendais de l’autre bout du village. Les uns s’é- poumonnent dans des cornes de buffle, d’autres ont des flûtes rustiques, aux sons poin­tus. Et l’on cogne le gros tam-tam, et l’on claque des cymbales… Ils boivent depuis le matin, et ils s’excitent, ils piaillent… J’entre dans une maison, en me […]

CHEZ LES MOIS 13

Sans doute, je pourrais, sous prétexte de les rendre plus intelligibles, alourdir de notes chaque métaphore. Non. Je préfère leur garder tout leur mystère. Je n’aime pas les fleurs dans un herbier… Que pourrait apprendre notre Code à ce Bidoué ? Les crimes, les délits, les fautes, tout y est… Jusqu’à l’abandon du serviteur malade, […]

CHEZ LES MOIS 12

Il savait tout juger, sans Code à ouvrir, sans article à citer. Rien que des sentences fleuries d’images. Assis à ma table au milieu de ces Mois à croupetons, je me mêlais à leurs histoires. Je me passionnais pour la succession de Ma Dun, pour l’enlèvement de H’Yan, qu’on appelait aussi Précieuse. J’aimais leurs cris, […]

CHEZ LES MOIS 11

Ces discussions parfois, tournaient à la querelle, et Y Thuop, malgré ses menaces et ses sourcils froncés, n’en venait plus à bout. Qui allait hériter ? Il n’existe pas d’État Civil… Les éléphants et les jarres iraient-ils à cette famille- ci ou à celle-là ? Chacun hurlait pour son clan. De vieilles harpies piaillaient dans […]

CHEZ LES MOIS 10

Deux ou trois fois dans la semaine, nous rendons la justice… (Comme ces mots sonne­ront étrangement lorsque, plus tard, je conterai mes souvenirs à mes petits-enfants !) A vrai dire, je ne prononce pas d’arrêts, mais, assis les jours d’audience à ma place ordinaire, devant une table de jardin, j’ai l’air de jouer les greffiers […]

Powered by WordPress