Archive for the ‘Partie 3’ Category

CHEZ LES MOIS 9

Mot à mot, je traduisais. Celle-ci est un air à deux voix. Elle et lui, toujours… O jeune fille gracieuse ; jeune fille au pas léger, toi dont la bouche dit les mots qui sé­duisent. O jeune fille ; faisons une joute de propos amou reux. Échangeons nos braceletstu me donneras le tien et je […]

CHEZ LES MOIS 8

Les plaisanteries ordinaires de Chariot qui nous font tellement rire, et son pantalon trop large, ses cheveux frisés, son petit chapeau, sa façon de marcher, tout cela les laissait impassibles. Ils se disaient encore « choses de blancs » et devaient croire que c’était l’usage, chez nous, de s’équiper ainsi, et d’arrêter les gens dans […]

CHEZ LES MOIS 7

Il est probable que, rentrés dans leur village, ces Mois ont raconté l’histoire de cette mystérieuse pierre froide qui disparaissait tout d’un coup, mais il se sera bien trouvé quelque Annamite pour leur expliquer en se moquant d’eux ce que c’est que nuoc da, la « pierre d’eau », dont les gens d’Europe ne peuvent […]

CHEZ LES MOIS 6

Heureusement tous ne sont pas aussi simples que mon chasseur de mouches. La plupart admettent nos inventions d’Europe comme autant de miracles. « C’est le yang » disent-ils, comme les Annamites diraient : « C’est le Makoui », ou les Bretons : « C’est le diable ». Mais il en est d’intelligents qui réfléchissent et […]

CHEZ LES MOIS 5

Prétendre, du jour au lendemain, les mêler à la vie moderne, c’est les détruire. En Cochinchine et dans le Sud-Annam on a déjà colonisé plusieurs de leurs provinces : en dix ans, le nombre des Moïs y avait diminué de moitié. Les Annamites surviennent, s’établissent, pullulent. Les Moïs s’éteignent. Voir plus: Croisière sur le Mékong Vietnam | circuit […]

CHEZ LES MOIS 4

J’ai vu de ces sauvages, vêtus d’un torchon sale, s’en aller en forêt, leurs outils sur l’épaule, pour réparer la ligne du télégraphe dont les éléphants avaient arraché les poteaux : j’ai vu mon chauffeur nu ressouder, à la lampe, le flotteur percé de son carburateur ; j’ai vu une Moïesse aux oreilles allongées par […]

CHEZ LES MOIS 3

J’avais dû rêver à tout cela, quand des cris montant de la place m’ont réveillé. Ou bien c’était le tam-tam, car le Moï chargé de ces fonctions y était passé maître et se plaisait à imiter la fuite du tonnerre, avec des coups de mailloche allant descrecendo. Je sortais donc de la sieste, l’esprit tout […]

CHEZ LES MOIS 2

La forêt est moins épaisse, sur le plateau. Ce sont maintenant de grands espaces monotones, des mamelons herbeux, des taillis, des bambous. Parfois un grand arbre égaré. On fait halte au poste de M’drac — un Français, ins­pecteur de la garde indigène, retranché derrière les palissades avec vingt miliciens rhadésl — et pendant des heures […]

CHEZ LES MOIS

A ma dernière bouchée, je m’étais jeté sur le lit et m’étais endormi, harassé. La sieste… Les bêtes même la font, dans la forêt. C’est une route sans pareille que ce chemin montagneux qui joint la côte d’Annam au cœur du pays moi. Au petit jour, on a quitté Nhatrang, port animé où siffle le […]

Powered by WordPress